Qui sommes-nous ?

Réformés et évangéliques !




Nous sommes chrétiens, proches et solidaires de tous ceux qui comme les premiers disciples, croient en Jésus-Christ , Fils de Dieu, Sauveur et Seigneur.

Ainsi, au-delà des dénominations particulières, les Eglises Réformées Evangéliques ont la conviction de n'être qu'un maillon de la grande communion chrétienne qui réunit des centaines de millions d'hommes, de femmes et d'enfants de par le monde autour de l'enseignement fondamental des apôtres de Jésus-Christ, tel qu'il est résumé, par exemple, dans le Credo ou "Symbole des Apôtres".


Leur spécificité, dans le concert de la chrétienté en général et au sein du protestantisme en particulier, peut se dire à partir des deux adjectifs qui constituent son appellation :
réformés et évangéliques !


Nous sommes protestants, héritiers des réformateurs qui, au XVIe siècle, ont proclamé notamment l'autorité unique de la Bible et le salut par la foi seule.
* le terme "Réformé" montre le lien historique mais aussi théologique avec les origines de la Réforme en France. La redécouverte de la pensée du Réformateur Jean Calvin (notamment grâce à la Faculté de théologie d'Aix-en-Provence), ainsi que la place de la Confession de foi de La Rochelle dans le règlement et la vie de l'Union d'Eglises en sont la démonstration.

 
    Nous sommes évangéliques, nous croyons que la Bible demeure le témoignage unique et infaillible de la révélation de Dieu et nous nous laissons interpeller par le message de l'évangile tel qu'il est exprimé dans la Bible.
* l'adjectif "Evangélique" (et non pas "évangéliste") est à prendre dans le sens qu'il revêtit d'abord en Angleterre (evangelical) puis en France au cours du XIXe siècle, à savoir pour désigner une branche du protestantisme attachée à l'autorité de la Bible et à une forme de spiritualité qui mettra l'accent sur la nécessité de se "convertir" à Jésus-Christ dans une démarche intérieure et personnelle.

Notre Eglise est membre de l'_Union des Eglises Réformées Evangéliques_, elle-même membre de la _Fédération Protestante de France_. Notre communauté adhère aux grandes vérités de la foi chrétienne exprimées dans le symbole des apôtres (ou Credo ). Elle exprime sa foi par un témoignage vivant et personnel.


               



Des protestants à Lambesc...un petit historique.

La petite ville de Lambesc n'a pas de passé protestant.
La grande église, au dôme caractéristique, domine tout l'ancien village. Elle est le témoin d'une forte tradition catholique. Cependant, avec les mouvements de population qui se sont produits au cours du XXe siècle, il était inévitable que cette homogénéité religieuse s'effrite quelque peu.

Des protestants se sont donc installés sur Lambesc et les environs, mais jusqu'aux débuts des années 70 ceux-ci étaient plutôt incognito parmi la population. Ceux d'entre eux qui voulaient maintenir un lien réel avec une Eglise étaient obligés de se rendre à Aix ou à Salon.                 

C'est alors que sous l'initiative d'un pasteur de l'Eglise Réformée Evangélique d'Aix-en-Provence, il fut décidé de contacter ces quelques protestants lambescains pour les regrouper autour d'une entité locale. C'est ainsi que fut créée l'Association cultuelle dite "Eglise Réformée Evangélique de Lambesc", laquelle donne un visage légal à cette petite communauté. Parallèlement, il fut décidé qu'un culte dominical serait organisé chaque semaine sur place.

Aux origines, ce culte était célébré dans des maisons particulières puis dans un local loué rue Pelletan, mais depuis 1980, les protestants peuvent se réunir dans la chapelle St Roch, propriété de la commune, mise gracieusement à disposition, avec l'aimable accord de la communauté catholique qui n'en a usage qu'une fois l'an.                 

                  Jusqu'en 1999, la plupart des services religieux étaient présidés par des pasteurs ou des fidèles venant d'Aix. Mais une nouvelle étape a été franchie il y a peu. En effet, grâce à la solidarité des Eglises-soeurs de la région, il fut possible de créer un poste rétribué (à temps partiel) et donc de faire appel à un pasteur qui, résidant à Lambesc, allait pouvoir assurer un certain nombre d'activités régulières. Actuellement la communauté est conduite conduite par madame Clémence Bury, pasteur de l'Union des Eglises Réformées Evangéliques.



    

Projet d'Eglise

Il importe de voir que l'objectif poursuivi n'est pas seulement la "desserte" des protestants demeurant dans le secteur, mais aussi le vif désir de faire connaître l'Évangile de la grâce de Dieu au plus grand nombre, sans exclusive, quel que soit le cheminement de chacun. C'est pour cette raison que des manifestations (concerts, conférences...etc...) sont régulièrement organisées hors du cadre étroit de la communauté protestante afin de dire cet Evangile de vie sous des formes et dans des lieux qui facilitent son rayonnement.

 
Projet de l'UNEPREF

De quoi les protestants protestent-ils ?

De quoi les protestants
protestent-ils ?

        Les protestants partagent avec les catholiques l'essentiel de la foi chrétienne telle qu'elle est exprimée par exemple dans le Credo ou symbole des Apôtres. Ainsi les protestants reconnaissent qu'il n'y a qu'une seule Eglise de Jésus-Christ, qu'aucune Institution sur la terre ne peut prétendre recouvrir complètement.
        Au XVIe siècle, cependant, beaucoup de croyants ont estimé que l'Eglise avait besoin d'être réformée parce que trop de choses en elle leur semblaient s'être éloignées de l'enseignement de Jésus-Christ. Cette réforme espérée ne se produisant pas au sein de l'Eglise, une séparation eut lieu.

        C'est ainsi que naquirent les Eglises " réformées " (protestantes).
        La foi protestante se distingue donc de la foi catholique romain et parfois s'oppose à la foi catholique romaine sur les points suivants :

        1) Le salut est totalement gratuit, il ne se mérite pas. Seule la foi (qui est elle-même un don de Dieu) est nécessaire.

        2) Jésus-Christ est le seul Sauveur, en conséquence chaque croyant doit développer une relation personnelle avec lui par le moyen de la foi.

        3) Ni Marie, ni les saints trépassés n'ont de pouvoir sur le monde aujourd'hui. Il est donc inutile de les prier et de chercher un secours auprès d'eux. Une telle démarche est d'ailleurs comprise comme une grave altération de la foi qui est confiance et adoration au seul qui en soit digne, le Dieu unique et souverain sur toutes choses, Père, Fils et Saint-Esprit.

        4) L'Eglise est voulue de Dieu, c'est par elle que se transmet l'Evangile, elle est donc un moyen de grâce pour chacun. Cependant elle n'a pas le pouvoir de sauver ; ni par ses clercs, ni par ses sacrements.

        5) L'Eglise n'a pas besoin de pape. Son seul chef universel est le Seigneur Jésus-Christ dont l'autorité se manifeste au travers de sa Parole (la Bible) et par son Esprit agissant dans le monde et dans l'Eglise. Il n'y a donc pas de hiérarchie dans l'Eglise.
        Tous les croyants, y compris les pasteurs, sont " frères " et " sœurs ".

        6) La Bible est la norme ultime de ce que l'on doit croire. L'Eglise n'est pas infaillible. Elle doit toujours être prête à se réformer chaque fois qu'elle perçoit que ses pratiques ou son message s'avèrent non conformes à la révélation biblique.

        7) La révélation est close avec le canon du Nouveau Testament, en conséquence l'Eglise n'a pas le pouvoir d'y rajouter quoi que ce soit. Cela signifie que ni la tradition de l'Eglise, ni les conciles, ne peuvent être invoqués pour édicter des lois ou des articles de foi qui iraient au-delà de ce qu'enseignent la Bible.

L'Union d'Eglise: l'UNEPREF

L'Eglise protestante de Lambesc est, depuis sa création, "fille" de l'Eglise Réformée Evangélique d'Aix-en-Provence. Pour cette raison elle s'est affiliée à l'union des Eglises Protestantes Réformées Evangéliques (EPRE), laquelle union est membre de la Fédération Protestante de France.
Cette union d'Eglises est surtout présente dans le midi de la France (les Cévennes en particulier). Dans les Bouches du Rhône elle est bien représentée avec, outre Lambesc, trois lieux de culte à Marseille, un à Aix, un à Gardanne, un à Berre.

UNEPREF

Informations sur la Réforme

Pour en savoir plus sur nos racines.... les cours de notre animateur biblique sont consultables en ligne.
animabible

Qu'est-ce que ça veut dire ?

La Parole de Dieu est infaillible...
Un peu de lecture dans la Revue Réformée pour comprendre mieux !
Revue réformée

Le Credo

Pour lire ce que nous croyons.

Crédo Symbole des Apotres

Pédobaptisme


Dans notre église, les enfants reçoivent le baptême. Cette pratique dite "pédobaptiste" fait écho à la parole du Seigneur en Actes 2:38-39: "Changez de comportement et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ  pour que vos péchés vous soient pardonnés.
Vous recevrez alors le don du Saint Esprit.
Car la promesse de Dieu a été faite pour vous et vos enfants, ainsi que pour tous ceux qui vivent au loin, tous ceux que le Seigneur notre Dieu appellera."

Ainsi, le baptême est signe d'appartenance au peuple de Dieu.
Cette pratique ne se réfère pas seulement à un verset dans la Bible, mais à l'ensemble de la Bible elle-même, on parle alors de théologie de l'alliance.
En effet, le sacrement du baptême dans la nouvelle alliance instaurée par Jésus Christ est signe d'entrée dans l'alliance de grâce, tout comme par le passé la circoncision marquait l'entrée dans le peuple de Dieu.

Ainsi, il faut bien souligner que l'on ne sauve pas un enfant en le baptisant, le baptême des enfants n'a de sens que dans cette vision de promesse reçue par les parents qui ont remis leur vie dans les mains du Seigneur dans la foi. Dans cette vision, administrer le baptême aux enfants est un acte d'obéissance de la part des parents et un engagement à instruire leurs enfants dans l'amour et la connaissance du Seigneur, pour qu'un jour ils puissent saisir par la foi le salut promis par Dieu en Jésus Christ.

Pour aller plus loin sur cette question du baptême, une lecture incontournable en un clic:
baptême


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Dernière mise à jour : vendredi 9 mai 2014